Nouvelle érotique: Plaisir retrouvé… - Bienvenue sur Miss Lehi

Nouvelles

Nouvelle érotique: Plaisir retrouvé…

Dans cette nuit calme, j’arrive à me frayer un chemin le cœur lourd de chagrin. De ma voiture, je vois quelques avions décoller. Tu dois être sûrement dans l’un d’entre eux.  Encore une fois, je dormirai seule au fond de mon lit. Je refuse d’y penser. J’augmente le son de ma radio. Je fredonne cette chanson de cet artiste Colonel Reyel : toutes les nuits, je pense à toi ! Toutes les  nuits, je rêve de nous deux ! Toutes les nuits, je pense à toi tout prêt de moi…

A croire qu’il m’enlevait les mots de la bouche. Quatre années de mariage dont une seule année de vie commune. Notre amour a toujours été entre deux avions. Toi à Abidjan et moi à Paris. Bien sûr, nous nous voyons très souvent mais la séparation est toujours difficile. Et ce soir encore, je me suis laissée prendre par les fleurs de la douleur. Jusqu’à quand allons-nous continuer ce ballet de voyage ? Je n’eue pas le temps de cogiter sur le sujet que j’arrivai déjà chez moi, chez nous…

J’ouvris sans conviction la porte de notre petit nid d’amour. Et pourtant… Que d’émotions m’animèrent!  Ton parfum m’accueillit les bras ouverts ! Je dirais avec assurance que c’était un mélange de One Million de Paco Rabane et de la sueur de ta virilité.

3 jours et 2 nuits à se redécouvrir avec la plus expressive des passions ! 48h à vivre notre amour, à s’aimer tendrement. Oui mon amour, à s’aimer tendrement ! Tu as su m’aimer passionnément durant ce court séjour.  Tu as parcouru mon corps avec tendresse.  J’y repense  et je n’ai qu’une seule image : la première jouissance dont tu m’as gratifié durant cette escapade !

Et dire que lorsque j’étais allée te chercher à l’aéroport ce vendredi soir, on jouait le jeu de la séduction tout le long du trajet! Je l’avoue, nous l’avions préparé à l’avance. Je devais jouer le rôle de ton amante et toi l’homme marié infidèle ! Tu étais présent juste pour assouvir tes désirs. Nous nous sommes envoyés des messages cochons toute la semaine donc à vrai dire la discussion n’avait plus sa place. Mais bon, il fallait bien meubler le temps le long du trajet. C’est surement ce qui augmentait notre désir !

  • Alors ? madame a bien voulu te libérer ?

  • Bêh comme tu vois ma princesse !

  • Tant mieux chéri ! Je te réserve tellement de surprises que tu risques de ne plus repartir

  • Humm ça promet ! Je me suis fais plein de scénario dans l’avion …j’ai hâte de te croquer ma belle

  • Et moi donc…je dégusterai chaque partie de ton corps au point où tu oublieras ton épouse

Tu me regardais avec malice et te mis à caresser ma cuisse à découvert. Je frissonnais de plaisir au contact de tes doigts et je laissais libre court à mon imagination coquine. C’est la tête pleine de fantasmes à assouvir que nous avons pénétré notre appartement !

Malgré la longue table dressée de mets succulents, malgré ton ventre qui criait famine après des heures de vol, tu t’es laissé corrompre par ton cœur et ton corps qui ne demandaient qu’à explorer et dévorer ma caverne au trésor ! 2 contre 1 ! Comment résister ?

Je ne te facilitais pas la tâche, je le sais ! Je savais que tu me désirais affreusement ! Je savais que tu avais atrocement envie de moi ! Ton regard en disait long sur tes pensées. Je ne me gênais donc pas pour rouler mes courbes généreuses devant toi ! Je passais et repassais me frottant à ta partie qui faisait de toi un homme, un vrai ! Tu me regardais. Tu m’admirais. Tu te retenais malgré toi. Galanterie oblige ! Tu es un gentleman et tu me laissais croire que tu te contenterais juste des petits bisous que j’accepterais de te donner.

Petite robe noire moulante ! Bas transparent ! String très fin ! Soutien gorge bombant mes attributs ! Talons à aiguille ! J’étais réellement appétissante. Et je le savais.

J’étais une bombe sûre d’elle, pleine d’assurance et très joueuse. Cela aurait été un gâchis que tu ne relèves pas le défi! Six mois d’abstinence ! La masturbation était notre jeu favori tout ce temps! Et là c’était le grand jour ! Tu avais résisté pour justement savourer ce moment et tu étais décidé à vraiment prendre ton temps ! Quand j’imagine toutes celles qui étaient prêtes à te faire céder mais tu y as résisté! Heureusement mon rayon de soleil ! C’était notre jour ! Et ce n’est pas nos sens qui diront le contraire !

Mon regard se tourna lentement vers ton écharpe qui était tombée. « Mais non il ne faudrait pas laisser par terre ses affaires ! » Heureusement que je suis une bonne femme minutieuse… Je m’abaissais, le buste parallèle au sol. Les jambes tendues. Ma robe légèrement relevée. Quel spectacle !!!!

L’adrénaline fit un tour en toi. Je l’imaginais ! Je la sentais ! Je la voyais ! Je la ressentais ! Là c’était la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Tu n’en pouvais plus ! Moi non plus d’ailleurs !

Je voulais que tu me prennes là, maintenant, sur la table et que tu t’introduises en moi violemment. Inutile d’enlever mon string, il fallait gagner du temps ! Une ouverture discrète avait été prévue pour te laisser enfreindre les lois. Oui mon amour enfreindre les lois sans remord, les lois du jardin d’éden, les lois de l’abstinence, les lois de  la fidélité…du moins dans notre jeu de rôle.

Ah mon doudou, tu m’étonneras toujours. Tu ne fais jamais ce à quoi je m’attends. Tu t’y prends toujours de la manière la plus incongrue ! A croire que tu communiques avec mes pulsions, mes sentiments et mes envies les plus cachées.

Pendant que je m’imaginais que nous serions unis via le tunnel de l’extase, tu me pris par la taille. Je me retournai. Tu me plaquas au mur. Tu m’embrassas amoureusement. Tes mains devenaient de plus en plus baladeuses. Très vite, je me suis retrouvée en sous vêtements. J’étais encore plus sexy. Tu étais encore plus entreprenant. Je me laissais aller. Tu maîtrisais ton art. Je me laissais guider. Tu m’embrassais dans le cou avec ta langue. J’étais prête à te recevoir. Mais, toi tu me jetas sur notre nouveau canapé ! Tu te baissas. Tu m’enlèvas complètement ces dessous que tu apprécies tant ! J’étais submergée. Je voyais bien, tu étais tout excité. Je caressais « ton membre ». Tu retiras ma main. Je te murmurais quelques mots à peine audibles ! Tu me dis juste : « laisse toi faire ma belle ».

Lire aussi: les petits secrets pour un cunni exceptionnel

Cette simple phrase augmenta mon envie de te sentir en moi. J’étais décidée à profiter de ces instants. J’écartai encore plus grandement mes jambes. Tu approchas tes lèvres de ma réserve naturelle. Quelle sensation ! Un coup de langue à l’intérieur. Et te voila en train d’embrasser mes petites lèvres. Je te regardais. Tu t’appliquais. Tu me dégustais. Tu prenais ton temps. Tu savais ce que tu fais. Ton assurance me faisait encore plus frissonner. Tu connaissais mon corps. Je gémissais.

Tu passais tes doigts sur mes seins. C’était l’extase. Tu les caressais. Tu les titillais. Je me sentais femme. Je criais de plaisir. C’était ma partie la plus sensible. Tu mordillais ma « cliquette ». Elle grossissait encore plus. Difficile de décrire ce que je ressentais. C’était un cocktail de douleur, de plaisir hyper intense, de chatouille, d’émotions uniques. Mais brusquement, tu arrêtas tout. Tu savais qu’on avait toute la nuit. Tu te relevas et tu m’embrassas passionnément. « Continue s’il te plaît » te dis-je à demi-mot.

Je ne comprenais pas pourquoi tu me laissais dans cet état. Je t’en voulais. Et soudain, tu introduis 2 doigts dans ma réserve. Ma jouissance fut immédiate. Je gémissais d’avantage de bonheur. Je te griffais. Je te serrais fortement. Je n’étais plus « moi même ». Je prenais mon pied sans que tu ne me pénètres. Je riais aux éclats. J’étais heureuse. J’étais comblée. Mais ton regard semblait dire : la soirée ne fait que commencer …

Vous avez aimé cette nouvelle? Imaginez une suite INSOLITE à cette histoire et écrivez la en commentaire…Lâchez – vous!!!

Miss Lehi

misslehi@misslehi.com

«Réussir sa vie de couple n’est pas innée, ça s’apprend. Et pas mal de personnes seraient encore ensemble si elles géraient autrement leur relation amoureuse. C’est pourquoi j’ai créé ce blog sur le couple et la sexualité pour s’entraider, pour partager mon expérience, pour essayer de bâtir des familles plus vraies, plus solides et pour échanger avec vous sur ces sujets souvent tabous dans notre culture... Alors, si vous avez envie d’un conseil ou d’un avis objectif, écrivez moi à misslehi@misslehi.com, je vous répondrai avec plaisir»

BIENVENUE SUR MISS LEHI
Merci. nous vous contacterons sous peu.