La vieille a fini de se rhabiller. Bakus l’attend, il est pressé de partir. C’est chaud. Le petit Check est en train de jouer avec le feu avec son affaire d’Aicha là.
L’ascenseur est là. Ils montent. Toute à l’heure c’était doux dans l’ascenseur mais là c’est le silence total. La vieille dans son coin et le gnata de Bakus ne la regarde même pas. La pauvre, elle a vraiment honte. Elle est dans goumin déjà.
Bakus lui il pense à Check. Il pense à ses avantages et son faro qu’il pourrait perdre à cause de Check. Il sort son portable et appelle Check. Le petit ne répond pas. Il appelle Aïcha, elle ne répond pas. Pitiéééééé !!!!!
Mais pourquoi ils ne décrochent pas tous les deux ?

L’ascenseur est arrivé au sous-sol. Ils vont à la voiture. Bakus tient la vieille par la hanche pour la faire monter en voiture. Elle est un peu rassurée. Ils sortent du parking. Ils sont dans la rue.
Au niveau du feu de Radio Nostalgie Bakus rappelle le Dir-cab pour prendre le pouls de la situation.

Dir-cab :-Oui Bakary !
Bakus :-Allo boss je suis entrain de venir hein ! Ils sont là ?
Dir-cab :-Je t’ai dit que je ne voulais pas être complice de ça là. Je suis déjà au vallon, je rentre.
Bakus :- Hé Allah !! OK Ok ! Je suis là-bas dans moins de 10 minutes. Je vais régler ça.
Dir-cab :- Tu gères ça comme tu veux mais je te dis déjà que c’est pas bon du tout.
Bakus :- Hmmm j’ai compris boss.

Bakus a fini le boulevard lagunaire en quelques secondes. Il aborde la corniche. La vieille ne comprend pas pourquoi il prend cette direction. Elle va au Plateau Dokui. Elle lui demande.

Nabintou :-Mais on va où encore ? Tu me déposes non ?
Bakus:-On retourne au Golf Mme.
Nabintou :-Ahiiiii !!! Mais pour quoi faire ? Je ne suis pas bien en ce moment. Je suis fatiguée. Il faut que je rentre. Je vais prendre un taxi au niveau de St Jean.
Bakus :-Il est 1H du matin. Je ne peux pas vous laisser seule dans un taxi, avec les microbes partout. Allons vous allez rentrer avec Check.
Nabintou :-Mais il se passe quoi même ? Depuis le coup de fil de toute à l’heure quand on était chez toi, tu es devenu bizarre. Ya quoi ? Ya un problème ?
Bakus:- C’est justement pour ça qu’on retourne au Golf. Allons !
Nabintou :-Qu’est ce que c’est ? Check a un problème ?

Bakus ne répond pas à la dernière question de la vieille. Elle commence à s’inquiéter. Elle appelle son fils. Check ne décroche pas. Elle demande à Bakus.

Nabintou :-Il se passe quoi là-bas Bakary ?
Bakus :(un peu agacé répond sèchement) -Je ne sais pas Mme !! Appelez votre fils parce-que moi je l’appelle il ne décroche pas depuis.

Mémé Nabintou vient d’être gbêh par le bandit de Bakus. Elle est brisée. Elle rappelle Check. Mouf !! Il décroche toujours pas.
Bakus rappelle Aïcha. Mouf ! Pas de réponse.
Comment ça ?????
Que font-ils ?
Où sont ils ?
Que se passe-t-il là-bas ?
Bakus vient d’arriver au Golf. Il aperçoit la voiture de Check au parking. Mémé Nabintou lui demande si elle doit attendre dans la voiture. Bakus lui dit de descendre et attendre dans le hall avec les gendarmes.
Bakus entre dans le bar. Son ami le DG du Port et le Maire d’Adjamé sont encore là. Ils bavardent avec les copines de la go Aïcha. Le SG et la Présidente des femmes du Parti de La République Wouya Wouya sont partis.
Bakus demande au DG du Port où est Check.

-Il est dehors avec Aïcha lui répond le type.
Bakus:-Dehors où ?

Bakus n’attend pas de réponse à cette question. Il ressort. Il part à la recherche de Check Djoukely, M le ministre.
Au niveau du hall où sont les gendarmes il voit Idriss le garde du corps de Check. Un garde du corps doit savoir la position de son patron. Bakus l’interroge en catimini.

Bakus :-Tu n’as pas vu ton patron ?
Idriss:- Il est au parking avec Miss Aïcha.
Bakus:-Parking où ça ? Je viens de me garer là-bas, il n’y a personne dans sa voiture.
Idriss:- Non ! Ils sont dans la voiture de Miss Aïcha.
Bakus:- Elle est garée où ? Viens me montrer.

Bakus sort discrètement avec Idriss qui va lui montrer où est garée la voiture de la go.
Aïcha n’était pas vite arrivée au bar, elle est donc garée au parking sud du Golf. Bakus reconnaît la voiture d’Aicha de loin. Elle seule roule dans cette voiture à Abidjan. Mercedes GLE 63 coupé V8 Red Tank. Ça c’est la voiture de la secrétaire particulière du PM, la fraîche fleur du Manding, la copine du PR, la 2ème Dame du pays, Aïcha Diarra.
Bakus demande à Idriss de le laisser seul. Idriss retourne. Bakus avance lentement vers la voiture.
Que voit-il ?
Noooonnnnn c’est pas vrai !!!!!!!
Pahitaeeee !!!!
Aïcha entrain de lire ses droits à Check en human right now ! Ils sont dans le kinimassou ! En massakini ! En soukakini ! OK même ! Ça va !Ça réussit ! Hihahi en cohoun, ça réussit toujours.
Hmmmm ! Que veut dire la copine du PR en human right ???
Bakus les capture mais il est vadi, il ne peut rien. Il ne dit rien. Aïcha et Check ne l’ont pas vu. Ils sont good.

Bakus retourne au bar tout brisé ! Il n’en revient pas. Il n’a pas croyé.
Quand Mémé Nabintou le voit passer elle se précipite vers lui pour lui demander si tout va bien avec son fils. Bakus est Caracass, il est fâché. Il dame sur la Dame et entre dans le bar. La pauvre vieille est encore une fois brisée. Bakus la malmène. Elle a mal. Elle est en goumin.
Bakus règle la facture de la soirée et ressort.
Dehors il va vers Mémé Nabintou et lui dit.

Bakus:-Bon moi je rentre.
Nabintou:-Ahiiiii !! Mais moi je fais comment ?
Bakus :- Votre fils est là vous allez rentrer ensemble.

Sur ce, Bakus va à sa voiture et il part.
15mn après Check Djoukely revient avec la go Aïcha, main dans la main. Ils sont good.
Aïcha demande à un des gendarmes d’appeler ses copines.
Quand Check voit sa mère il est surpris et lui demande.

Check:-Mais tu fais quoi là maman ? Tu n’es pas partie ? Et Bakary ?
Nabintou:- je n’ai rien compris oh mon fils ! On était en route quand subitement il a fait demi tour. Il m’a dit qu’il devait gérer une urgence ici. Et puis on est revenu. Donc il te cherchait. Tu l’a vu non ?
La vieille ne dit pas qu’ils étaient au Plateau. Est-ce qu’on dit ?
Check :- Non je ne l’ai pas vu. Où il est ?
Nabintou :-Il est parti hein ! Pardon bb je suis fatiguée.Je veux rentrer
Check:-Oui on s’en va. J’arrive.

Check entre au bar pour prendre son portable qui était en charge dans la cabine du DJ.
Les copines d’Aicha sont debout, elles disent au revoir et sortent.
Check prend son téléphone et voit les appels manqués de Bakus. Il le rappelle, Bakus est injoignable. Check se renseigne pour la facture, la serveuse lui dit que Bakus a tout payé. Check dit aurevoir au Maire et au DG du Port qui finissent la dernière bouteille de champagne.
Check est dehors. La Red Tank de la go Aïcha est garée à l’entrée.Elle est avec ses copines. Check vient leur faire des câlins et elles partent.
Check demande à Idriss de faire venir sa voiture. Quand la voiture arrive il fait monter sa mère et ils partent. Check est heureux. Il pense à Aïcha Diarra la fraîche fleur du Manding. Miss Côte d’ivoire. Elle vient de lui faire un human right. C’est sa nouvelle copine. Il a tout gagné. Son awalé bouffe quatre, quatre. Il est nouveau ministre du bédou et sa copine c’est la Miss CI. Il est good.
Mémé Nabintou elle, a le regard perdu en Konami. Elle pense à Bakus et à ces instants torrides qu’elle a vécus ce soir. Mais sa soirée à elle est mal finie. Elle est triste. Elle est en goumin.

Ils ne se disent rien dans la voiture jusqu’au Plateau Dokui, à la maison. Check met Idriss en 20 de nos milles pour son taxi.
Les Djoukely, mère et fils rentrent se coucher. Demain est un autre jour.
Au réveil le matin, la vieille s’active dans la maison. Elle prépare la fête qu’elle avait prévue pour la nomination de son fils. La kpata vaisselle est decrou. La servante a djêkê la maison pour la circonstance.
Check sort de sa chambre. Quand il voit que tout bouge dans la maison, il devine que sa mère a un plan. Il lui demande,

Check:-On dirait que tu as prévu quelque-chose là maman ?
Nabintou :-Ouiiiiiiiiiiiiiii !!!!! J’ai invité tes tantes et quelques mamans du quartier. Je n’ai pas le numéro de Bakary. Invite le stp.
Check :- Ok mais c’est pour quelle heure ?
Nabintou :- Quand tu reviens de la passation de services après 13H. N’oublies pas d’appeler Bakary.
Check :- Je l’appelle.

Check lance le numéro de Bakus. Injoignable. Avant de lancer une seconde fois le numéro de Bakus, Check reçoit un texto.
Le texto dit que la passation de services est reportée à une date ultérieure. Le texto dit ensuite de rester à l’écoute pour d’autres instructions. Message de la Primature.
OK ça va, Check a donc le temps. Il informe sa mère.
11H30 toujours pas d’instructions. Check rappelle Bakus. Impossible de l’avoir. Il appelle sa nouvelle copine Aïcha. Elle est injoignable.
Ya quoi même ?????

Check commence à s’inquiéter. Il sort de la maison. Il va acheter un peu de boisson dans le quartier pour la fête. Quand il revient il appelle Idriss le garde du corps. Idriss ne décroche pas.
La vieille lui demande s’il a eu Bakus, il dit non.
12H30 les premiers invités de Mémé Nabintou sont là. Check rentre dans sa chambre pour aller s’habiller pour la fête. Son portable sonne. C’est Bakus. Enfin !

Check (heureux d’avoir enfin le type) -Allo Bakus ! c’est comment mon frère ? Je n’arrive pas à te joindre depuis.
Bakus  🙁 d’un ton sec et grave)-Allume la télé et mets RTI1.
Check :-Ok tout de suite. Ne quitte pas, la vieille fait à manger. Elle veut t’inviter de vive voix.

Check sort de la chambre pour passer le portable à sa mère. La vieille est au salon avec ses invités devant la télé. RTI 1 en marche. Check se rend compte que Bakus a deja raccroché. C’est pas grave.
Check est debout devant la télé. En direct, communiqué du porte-parole de la Présidence de la République .
Réajustement technique du tout dernier gouvernement.

Nouveau PM en la personne de M Adama Djougou anciennement Dir-cab du PR. Le PM sortant M Zakary Koutan appelé à des fonctions diplomatiques au Tchad. Mme la ministre de l’économie et des finances aura aussi en charge le budget et le porte-feuille de L’Etat.
Comment çaaaaaaa ???????.
Check Djoukely n’est plus au gouvernement.
Que veut dire ministre en 24H chrono ?
C’est gâté chez les Djoukely !
Hmmm…Aïcha.

FIN . Que retenir de ce drame politico-familial ?

 

 

 

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles