La vieille voit bien la direction que vient de prendre le gnata. Mais elle ne dit rien.
Bakus sent que la visite digitale désarme Dame Nabintou Djoukely. Il continue donc. La jolie coupe qu’elle s’est faite au salon de coiffure est dérangée. Bakus a dompté la vieille. Le Mian Nestor devient tactique. Il visite les zones stratégiques. La première tentative vers la basse-cour n’a pas prospéré. Il récidive. Il retrousse lentement la robe de la vieille. Aucune résistance. Elle est vadi. Il gâte en visite tactique. Ses doigts se glissent sous la robe en lin. Les cuisses autorisent la visite. La vieille ne respire plus. Elle suffoque. Les doigts de Bakus passent le premier péage de la vieille dame.. Respiration saccadée. Respiration wazarik. Excitation grimpante. 2ème péage, la vieille s’abaisse pour enlever les boucles de ses chaussures, empêchant ainsi l’avancée de la visite vers la basse-cour. Bakus n’insiste pas. Il abladougouman.
Ils sont au Plateau, avenue Chardy. La vieille lui demande d’une voix soumise et domptée.

Nabintou :-Mais on fait quoi ici M Bakary ?
Bakus :-Je me suis rappelé que je n’avais pas pris mes médicaments contre le diabète. Avec tout ce qu’on a bu et mangé si je ne les prends pas c’est pas bon.
Nabintou :-Ah d’accord ! Donc on cherche une pharmacie ?
Bakus:-Non,non !!! J’habite ici, juste devant là. Je les prends rapidement et je vais vous déposer. Svp.
Nabintou :- Ok ok pas de problème. 

Bakus est sur la rue Paris village où il habite. Son plan de jute fonctionne à merveille. Ils sont au niveau de son immeuble. Et Bakus qui gare toujours sa voiture dehors devant l’immeuble, prend plutôt le couloir du parking souterrain. Il a un plan. Il est bon Bakus. C’est un super gnata. Il veut filer.
Ils sont au sous-sol. Il se gare et dit à la vieille.

_Descendons svp ! Je ne peux pas vous laisser seule ici dans la voiture. 

La vieille ne dit rien. Elle se chausse et descend de la voiture. Bakus lui prend la main et ils vont à l’ascenseur. La pauvre femme obéit comme si elle avait été gbassée. Ils sont dans l’ascenseur. Bakus demande son étage et tire la vieille contre lui. Il se met dans le dos de Mémé Nabintou et empoigne ses seins. Mian Nestor continue. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Robert Taman dernière la vielle. Elle le sent. Il est dur. Il entame une balade linguiste dans le cou de la vieille qui tremble de tout son corps. Bakus semble avoir trouvé l’angle de frappe pour achever la dame. Mémé Nabintou ne résiste pas au Mian et au languae. Bakus en use et en abuse. La fermeture éclaire de la robe s’ouvre gentiment. Il roucoule des légers gémissements à l’oreille de la maman du ministre.

Attention !!!! C’est pas bon ! La vieille est en finidol. Les larmes reviennent. Elle est en zôgôbadi. Elle s’écroule dans les bras de son potentiel fileur. Elle respire très mal. Elle ne contrôle plus rien. Bakus règne en dominateur. Il est good. Il est compétent en Mian. Ça réussit !
L’ascenseur s’ouvre. Ils sont au studio de Bakus. La vieille demande les toilettes. Le gnata les lui montre. 5 minutes passent et la femme n’en ressort pas. Il frappe à la porte. Elle ne répond pas. Il ouvre et trouve la pauvre vieille assise sur le bidet toute en larmes. Elle cherche à se reprendre mais Bakus maintient la pression. Il la relève. Elle pousse un soupir et lui demande de fermer sa robe. Au lieu de fermer, Bakus fait tomber la robe de la vieille dame et lui fait face.

Le décor est salivant. Les gros seins de la vieille dans un joli soutien à gaine noir. Le médaillon qui pend juste dans la vallée des peupliers, entre les les seins. La culotte collante noire de protection sur le beau corps quelque peu défraîchi mais excitant de la vieille de 65 ans.
La seule chose qu’elle réussit à dire est de demander à Bakus s’il a pris ses médicaments. Le gnata répond oui de la tête et dégrafe le soutien de la vieille. Elle est immobile. Elle le regarde faire sans résister. Elle est apprivoisée. Le soutien vient de tomber. Que déjà les seins de Mémé Nabintou réussissent. C’est du bon ! Ça va ! C’est compétitif ! C’est good !
A l’instant même où Bakus pose ses lèvres sur le sein de la vieille pour sa première tétée, son portable sonne et vibre avec insistance. Il sort des toilettes pour répondre à l’appel. C’est le Dir-cab.

Bakus :- Allo big boss ??
Dir-cab – Oui Bakary ! Écoutes,je suis très fatigué. Je vais rentrer. J’ai voulu attendre que tu reviennes mais je n’en peux plus. Je pars 
Bakus:- Ok boss pas de problème. Et le ministre ?
Dir-cab :- En fait c’est pour ça même que je t’appelle. Je t’ai pas dit de lui parler ?
Bakus :-Qui ça ?
Dir-cab :- Ton Check la ! Je les ai vu entrain de s’embrasser dans le hall. 
Bakus:- Quoi ? il a fait quoi ???
Dir-cab :- Ah c’est pas bon dêh ! Et je ne suis pas le seul à les avoir vus.
Bakus:-Noooonnnnn !!!!!! Et qui d’autre les a vus ?Dir-cab :-Est-ce que ça c’est important ? Moi je les ai vus. Le maire, la Présidente et même les gendarmes qui sont restés en bas les ont vus.
Bakus :- Hé Allah !!! Pourquoi il fait ça même ? Pourquoi ?? OK boss j’arrive.
Dir-cab :- Moi je ne peux pas être complice de ça. Je veux pas avoir de problème à cause d’un inconscient comme ça. Je rentre.
Bakus:- j’arrive boss. A tout de suite.

Le Taman de Bakus vient de disparaître. Il est en colère. Il ne peut pas trop parler à cause de la présence de la vieille. Il s’agit de son fils.
Le plan de Bakus est à l’eau. La vieille ne sera pas filée ce soir.
Bakus va à la cuisine pour boire un peu d’eau. Quand il revient il dit à la vieille:

Bakus :-On va partir. Il est tard. Je vous dépose. 
Nabintou (toute surprise):-Hein ??? On s’en va ?

La vieille ne comprend rien.Elle est déshabillée et le gnata lui dit qu’ils doivent partir. Elle est brisée. Elle est humiliée.
C’est qui ça, ce Bakus ? Que veut dire envoyer la pauvre dame à un tel niveau d’excitation et de désir pour rien ? Elle n’en revient pas.
Aaahh si tu touches, tu es en Mian, visite technique, visite tactique, visite linguiste, robe tombe, soutien tombe, les gaillards seins en Bauza, on ne file pas un peu ? On part comme ça ?
Bakus abandonne tout projet filant avec la vieille.
La pauvre, elle se rhabille toute honteuse et en manque. Bakus l’a vue quasiment nue. Il l’a jaugée. Il l’a visitée. Il l’a sondée. Tout ça pour rien pendant que lui il est resté habillé tout le temps.
Hmmmm Check Djoukely !!! Que veut dire Aïcha ?
À cause de Check Bakus n’a pas pu se mettre good.
À cause de Check la vieille a été humiliée. Elle est toujours en djonss. Elle a mal.
À cause de Check le gouvernement est menacé.
À cause de Check il pourrait avoir crise au sommet de L’Etat.
À cause de la go Aïcha.

…A suivre

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles