Mémé Nabintou rentre de Ouaga demain.
Check rentre chez lui au Plateau Dokui. Demain est un grand jour pour lui.
Une fois à la maison il fouille sa garde-robe pour choisir le costume pour son premier Conseil des ministres. Il ne voit rien qui lui plaise. Mais il a une idée. Demain matin il ira au Plateau chez Blanchard l’habilleur conseil pour se prendre les vrais zangolis.
Il va prendre un bain et revient s’asseoir devant son ordinateur pour bosser un peu. Il potasse, il fait des recherches. Il se met à jour pour son nouveau bara. Le PM lui a donné quelques instructions quand ils étaient enfermés dans le bureau.

Check c’est un gar qui n’a même pas peur. Il est fort dans papier. Il fait ses recherches. Il se sert le fond du Bourbon qu’il sirote gentiment. OK ça va. Il est wôrôh. Il est gbé, il est tard. Il éteint l’ordinateur et rentre se coucher. Dans la chambre il passe un autre coup de fil à sa mère mais la go ne décroche pas. Il n’insiste pas. Il s’endort. Demain il fera jour.
Nous sommes le lendemain matin. Check est debout depuis 5H du matin. C’est son jour. Le jour de son jour. Le jour J. Il fait ses habituels exercices d’étirement pour se maintenir en forme.

8H, Check fonce au Plateau chez Blanchard pour son costard. Une fois là-bas il s’en remet au doigté et au coup d’oeil magiques de l’artiste. Blanchard connaît les mensurations de Check. Il sort l’artillerie lourde. Ensemble costume chemise et cravate, chaussures assorties . Du ton sur ton, version Smalto. C’est bon ! Check est prêt. La facture tourne autour de 800milles. Il paye avec sa carte visa. C’est quand même un directeur du Trésor public. Et puis le type est devenu ministre du bédou de L’état quoi ! Il n’a jahin peur.
Il rentre chez lui pour se préparer. Dans la voiture son portable sonne. C’est un appel privé. Il décroche. C’est sa mère.

Check :-Allo oui !!
Nabintou :-Allo Check ? Bonjour mon fils ! Ça va ? Tu es déjà au bureau ?
Check :- Non maman pas encore. Et toi tu es où là ?
Nabintou :- je suis à l’aéroport. Tu ne m’as pas dit de rentrer ?
Check :- Ok d’accord très bien ! Tu as pu avoir un vol ?
Nabintou :- Oui grâce à Dieu. On décollé dans 1H. Toi tu es sur que tout va bien ?
Check:- Tout va très bien même maman. Mais je ne pourrai pas aller te chercher à l’aéroport hein ! Je vais donner la clé de ta voiture à Pacôme le fils du voisin pour qu’ils aille te chercher..
Nabintou :-d’accord c’est pas grave, à toute à l’heure mon fils. Sois béni.

Chèque ne veut pas prendre de risque. Il veut éviter de tomber dans les embouteillages de koumassi ou du feu Akwaba. Ça pourrait gâter son affaire.
Check arrive à la maison. Il est 10H. Son téléphone sonne encore. C’est Bakus qui l’appelle.

Check:-Alloooo mon frèèèère !!!!!!!!!!!!
Bakus :-Bonjour M le ministre ! Bien dormi ?
Check:-Ouiiiiiiiiiiiiiii !!!!! Et comment ?
Bakus :-Tu es prêt pour le grand jour je suppose ?Écoutes avant le conseil des ministres, et pendant le communiqué final, tous les ministres doivent être présents pour un entretien avec le PM. Ensuite il présentera les nouveaux au PR. Donc à 12H tu dois être à la salle des conseils à la Primature.
Check :-Très bien noté mon frère. Moi-même je devais t’appeler pour te demander l’attitude à tenir. D’accord je serai là. Merci encore Bakus.
Bakus:-Tu dis quoi même ? Merci ? Tu parles ! On doit faire le show pour arroser ça hein ! On va au Flamboyant lounge bar au Golf..
Check:-Je suis d’accord avec ça. Mais est-ce que c’est bon là-bas en semaine ?
Bakus :-C’est mieux même, comme ça il n’y aura pas du monde. On sera entre nous. Je vais appeler Tony le manager pour réserver. Mais fais toi beau pour partir à la Primature hein !
Check :- ça marche ! T’en fais pas pour ça. Je suis passé chez Blanchard ce matin.
Bakus:- Hmmmm chez Blanchard !!!! Je suis déjà fan. OK à toute à l’heure !

Check s’apprête vite pour ne pas être en retard. Il a fini. Il est sapé. Il est prêt. Il sort remettre la clé de la RAV4 à Pacôme pour aller chercher mémé Nabintou. Il laisse les instructions au petit et part pour la Primature. Il est 11H..
À 11H30 l’avion de la vieille atterri. Pacôme l’accueille et la conduit à la maison. En chemin elle appelle son fils.

Check:-Allo maman tu es arrivée ? Tu as vu Pacôme ?
Nabintou :-Oui je suis avec lui, on rentre à la maison. Et toi tu es au travail ?
Check:- Oui oui je suis au bureau. Mais maman a 13H il faut que tu sois devant la télé. RTI 1.
Nabintou – ya quoi à 13H ?
Check :- le journal maman. Suis jusqu’à la fin. Après on en parle. OK bonne arrivée encore et à toute à l’heure.
Nabintou :-Hmmmm d’accord j’ai compris.

13H Mémé Nabintou est devant la télé. Le journal commence et on annonce que le porte-parole de la Primature doit faire un communiqué.
Mémé Nabintou monte le son de la télé. Le môgô annonce qu’un nouveau gouvernement a été formé. Il commence à gbayer les noms des ministres.
Ministre délégué auprès du PM chargé du budget et du portefeuille de L’état Check Djoukely.
La vieille là va devenir folle dans la maison. Cri n’est pas cri. Danse n’est pas danse. Douhahou n’est pas douhahou.

Nabintou:-Hé Allah ! Allah initché !! Obarga merci !! Merci Obarga !
Mémé Nabintou est convaincue que c’est Obarga le célèbre marabout de Ouaga qui a bossé pour que son fils soit nommé ministre aujourd’hui.
Elle appelle Check. M le ministre ne décroche pas. Elle dame. Elle est en joie. Elle est good. Elle envoie la servante au super marché pour faire les courses. Ce soir c’est la fête chez Djoukely. Tout le quartier doit être au courant. Déjà les visiteurs ont commencé à sonner au portail pour venir féliciter.

18H, le nouveau ministre du bédou de L’état, Check Djoukely rentre à la maison. Il doit voir sa mère. Quand elle le voit rentrer elle cri et court l’embrasser. Elle veut le mettre au dos. Elle verse des larmes de joie et dit à son bb:

_ J’aurais tellement aimé que ton père soit là aujourd’hui pour voir son fils.
Check :(en larmes aussi) -Merci pour toutes tes prières maman.
La vielle ne peut retenir ses larmes. L’émotion est grande..La servante vient de rentrer avec les amplettes . Check sent que sa mère prépare un truc pour ce soir. Il appelle donc Bakus.

Bakus:-Allo oui M le ministre ! Quels sont vos ordres ?
Check :-Tu as appelé pour réserver au Flamboyant ?
Bakus :- Oui c’est déjà calé. Tu as des invités ?
Check :-On dirait que ma mère prépare un show à la maison. Sinon je voulais inviter Aïcha la secrétaire là. Oubien ?
Bakus :-Aïcha c’est nous deux notre totem. Intouchable. Sinon je peux l’inviter mais ne tente rien. Elle est en facture normalisée.
Check:-Mais pourquoi ?
Bakus :-Si tu veux rester au gouvernement faut voir Aïcha comme diable. Mais je l’appelle elle sera la. Tu invites qui d’autre ?
Check:-Je sais pas mais je verrai.
Bakus:-Dis à ta mère qu’on fera son show après. Ce soir on sort. Qu’elle se fasse belle. Elle est mon invitée d’honneur. Elle a trop lutté pour toi. Elle doit s’amuser un peu.
Check:- Dans bar lounge avec Maman quoi ? OK je lui demande et je te dis. Toute à l’heure !

Check propose l’invitation à sa mère. Elle accepte.
Mémé Nabintou doit se faire belle pour la soirée au Flamboyant bar. Elle est l’invitée de Bakus le Pissant Môgôh. Celui par lequel le bonheur de la famille Djoukely est arrivée. Ça va prendre ce soir.
Affaire de boutique fermée.

À suivre…

Envie de lire encore plus d’histoire captivante ? inscrits toi à la newsletter et reçois la suite de l’histoire dès la publication. Cliques sur le lien, il y a en plus un cadeau pour toi —> JE VEUX SAVOIR LA SUITE DE L’HISTOIRE

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles