Elle s’appelle Nabintou Djoukely. Elle a 65 ans. Elle est institutrice à la retraite.
Là-bas au Plateau Dokui où elle a toujours habité, on l’appelle Mémé Nabintou. C’est une doyenne du quartier. Elle est même la Présidente des femmes de Plateau Dokui Est. C’est une femme dynamique. C’est ça qui lui a valu d’être la représentante du Parti au pouvoir, de son quartier la RWW(République Wouya Wouya). Tout le monde la connaît et la respecte.

Depuis 20 ans la vieille est veuve. Elle n’a pas de gars. Elle est toute seule. La boutique est fermée. Toile d’araignée à couvert la porte. De toutes façons les hommes n’ont jamais été une priorité pour Mémé Nabintou. Elle s’en fout. Elle n’a jamais connu le merveilleux plaisir du sexe, l’orgasme. Parce-qu’elle est frigide. Toute petite on lui a arraché le Bijou qui conduit à l’orgasme. Mémé Nabintou a été excisée.
Feu son mari est resté l’unique homme de sa vie. Et ensemble ils ont eu Check Djoukely, leur unique enfant.
Check avait 20 ans à la mort de son père.Après de brillantes études, grâce au soutien de Maman il est aujourd’hui Administrateur des Services Financiers. Il occupe un poste de Directeur au Trésor public. Check vit au Dokui avec Maman.
Sa mère l’a entraîné dans la politique. Et aujourd’hui Check fait partie des jeunes cadres très très forts du Parti. C’est ainsi qu’il a fait la connaissance de Bakary Koutan, le petit frère du Premier ministre. Ils sont devenus très amis.
Dans les couloirs de la Primature Bakary Koutan est une star. C’est lui qu’on appelle Bakus le Pissant Môgôh. Il est conseiller spécial et chargé de mission du Premier ministre son grand frère.

Bakus c’est un bandit. Il n’est pas marié. Son grand frère l’aime beaucoup. C’est lui qui gère les faux coups du PM(premier ministre).
Après des remous sociaux qui ont secoué un peu le pays le PR a décidé de faire un remaniement ministériel.
Les consultations ont commencé. C’est chaud. Chacun fait comme il peut. Certains défilent chez les marabouts pour rester ou entrer au gouvernement. D’autres viennent voir Bakus pour qu’il négocie auprès du PM. C’est dans ça qu’on voit la force de Bakus. On lui fait des vrais cadeaux. Voitures, maisons l’argent frais, boeufs, etc. Tout ça pour être ministre ou DG.

Mais Bakus lui il a un seul vrai cas à soumettre à son grand frère. C’est celui de son ami et frère le jeune Check Djoukely.
Les deux amis ont plusieurs fois parlé. Bakus a promis à Check qu’il ferait tout pour qu’il soit nommé ministre.
Pendant ce temps Mémé Nabintou ne dort pas. Elle grouille de son côté pour que son fils soit ministre. Elle est actuellement à Ouaga pour ça. Là-bas, il y a Obarga le célèbre marabout qui peut transformer un grand voleur en Pape. En tout cas c’est ce qu’on dit de lui. Obarga le marabout de Ouaga. La vieille est là-bas depuis une semaine. Son fils doit être ministre.
Le PR vient de rentrer de voyage. Dans 48H on annonce la liste des membres du nouveau gouvernement.
Check et Bakus sont au kohi ! Ils ne dorment presque plus. Ils avaient l’habitude de prendre un pot en After work à l’Hipopotamus au Plateau, mais depuis quelques jours ils sont soit chez Check à la maison, soit chez Bakus au Plateau.
Bakus c’est un dandee. Il vit au Plateau, Paris-village dans un beau studio qu’il paye à 600milles par mois. C’est lui Bakus le Pissant Môgôh, il n’a “jahin” peur ! Il a toujours voulu habiter au Plateau. Aujourd’hui il réalise son rêve.

Nous sommes à la veille de l’annonce du nouveau gouvernement. Bakus appelle Check.
Check:-Allo Bakus c’est comment ? Je tremble sur moi Joh. Je fais la diarrhée même !
Bakus :_Balance moi ton CV par mail maintenant la même et prépare les originaux de tes diplômes plus celui de l’ENA. Je te rappelle à 13H.
Check :_Hee Bakus ! Tu sais que je n’ai pas pu aller au bureau ce matin ? Tellement je suis stressé. OK je t’envoie le CV tout de suite. Les diplômes sont déjà prêts. Yafohi j’attends ton appel. Merci frérot !
Bakus:_Ne me remercie pas d’abord. Envoies le CV.
Check :_j’ai déjà balancé. À toute à l’heure.

Check attend le coup de fil qui sauve.
Il est 16H, Bakus n’appelle toujours pas. Check tourne sur lui-même dans la la maison. Il ne sait pas quoi faire. Il tremble, il a  peur. Il veut devenir ministre. Il se sert un bon verre de Bourbon. Mémé Nabintou sait que son fils boit un peu mais yafohi ! Elle est indulgente avec lui, c’est son bb. Ce n’est pas un soulard. Il goutte juste un peu. Et puis c’est un grand garçon hein, Check Djoukely !

19H30 Check sort son portable. Il veut appeler Bakus mais il hésite. C’est Bakus qui doit rappeler donc il attend. Le type n’appelle pas, alors Check lance l’appel. Bakus ne décroche pas. Il n’insiste pas. Il attend.
20H, il rappelle. Bakus décroche.

Bakus :_Allo Allo ?? Tu es où Check ?
Check:_À la maison frère ! On dit quoi oh ?
Bakus :_Pardon ! Habilles toi correctement et fonce à la Primature avec tes diplômes. Il faut que tu sois là-bas avant 21H. Quand tu arrives tu m’appelles. Le PM m’a envoyé gérer un way à Bingerville, j’arrive.
Check:_Hé Allah !! OK je fais vite.

Check n’a pas le temps de prendre une douche. Il se lave le visage rapidement et s’habille. En 20 mn il a fini. Il est sapé. Il prend ses diplômes dans une chemise et part à la Primature au Plateau.
20H50 Check est au portail de la Primature. Il appelle son ami.

Bakus :_Oui tu es la ? OK vas-y j’ai laissé ton nom à l’entrée. Tu demandes le secrétariat particulier du PM. La secrétaire s’appelle Aicha. Elle sait que tu viens de ma part.
Check:_ Ok frère, mais tu es à quel niveau ? Tu viens non ?
Bakus:_ j’arrive. Je viens de passer le feu du carrefour de la vie. T’en fais pas vas-y.
Check :_D’accord mais c’est comment c’est bon pour moi ?
Bakus:_Tout est dans la main de Dieu un Frère. À toute à l’heure.

Check arrive dans l’enceinte de la Primature . Il descend de la voiture et demande le secrétariat particulier. On lui indique le bureau. Il frappe et entre. Il demande à voir une certaine Aïcha la secrétaire.
La douce Aïcha qui n’est autre que l’ex Miss Côte d’ivoire, Aïcha Diarra la Fleur du Mandingue.
Elle sourit à Check et lui dit:

_Bonsoir Mr ! C’est moi Aïcha. C’est vous qui venez de la part de Mr Bakary Koutan ? Asseyez-vous là Svp ! Vous devez me remettre des documents !
Check :_ Oui Check Djoukely ! Voici les documents.

Il remet les diplômes à Aïcha la secrétaire.. Elle sort du bureau avec les diplômes de Check.
Quand elle revient elle lui demande de patienter et lui propose du café.
10mn plutard Bakus le Pissant Môgôh entre dans le bureau. Il salue Check et se fait annoncer.
Check réalise que le PM est là. Il transpire dans le freon. Il est sous pression. Bakus tente de le calmer et le détendre.
La porte feutrée à 2 battants s’ouvre, le PM lui-même est au secrétariat. Bakus se lève et va vers lui. Check est debout. Il n’en revient pas. Il est en face du grand Manitou. Il s’incline pour saluer.
Le PM demande à Bakus de faire entrer Check dans son bureau. Ils s’enferment pendant une trentaine de minutes.
Quand ils ressortent, Check Djoukely est l’homme le plus heureux de la terre. Il a en main son décret de nomination. Ministre du budget dans le très prochain gouvernement.
Bakus le félicite devant Aïcha. Elle aussi le félicite. Il est enjaillé, il est good.
Les deux amis se disent au revoir. Check doit se préparer pour son tout premier conseil des ministres demain après le communiqué du porte-parole de la Primature.
Check est dans sa voiture. Il appelle sa mère Mémé Nabintou.

Mémé Nabintou :_Allo ?
Check:_Allo maman c’est moi ! Demain matin tu prends le premier vol pour Abidjan.
Mémé Nabintou :_ Ya quoi mon fils ?
Check :_Rien de grave mais je ne peux rien te dire au téléphone. Il faut que tu rentres demain en urgence !
Mémé Nabintou :_ Mais dis moi quelque-chose au moins ! Tu sais que je suis venue pour toi .
Check :_ Je sais mais rentre à tout prix demain stp maman !
Mémé Nabintou :_ j’ai compris. Demain matin je serai à l’aéroport de Ouaga.

Check Djoukely est nouvellement nommé ministre du budget. Il attend sa mère qui se trouve à Ouaga avec Obarga le célèbre marabout.
Mémé Nabintou rentre demain.

À suivre…

Envie de lire encore plus d’histoire captivante ? inscrits toi à la newsletter et reçois la suite de l’histoire dès la publication. Cliques sur le lien, il y a en plus un cadeau pour toi —> JE VEUX SAVOIR LA SUITE DE L’HISTOIRE

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles