Mme toh :- heee l’abbé !!! Marina est entrain de mourir dans nos mains ici oh ! Seigneur !!!

Sur la route, le docteur du SAMU lui a fait boire un produit pour vomir mais elle n’a pas vomi. Et il dit que quand c’est comme ça c’est pas bon du tout.

Curé :- Seigneur aide nous par pitié ! Est-ce-qu’elle à repris connaissance ?
Mme Toh :- hmmmm non dêh mon père ! C’est difficile hein. Elle est aux urgences actuellement là.
Curé :- Vous êtes dans quel CHU ?
Mme Toh :- On est venu directement au CHU de cocody. Le gars du SAMU dit que les meilleurs médecins sont ici. Sa maman même est en route. On l’a appelée.
Curé :– Ah c’est bien. Et son père ? Tu sais que lui il paraît qu’il est évangélique, donc ça la je ne sais pas ce qui va se passer hein ! Que Dieu nous aide !
Mme Toh :-heee mon Père ! La petite là ne doit pas mourir dêh ! Mais vraiment ça sera un miracle même. Parce-que ce que moi-même j’ai vu là, elle devenait jaune comme çaaaa !!!!!!

Curé :-D’accord Mme, je vais vous rappeler. La messe va commencer.
Mme Toh:- hmmmm l’abbé !!! Ils sont entrain de dire que comme c’est dimanche il y a un seul médecin pour tout le service des urgences ici oh ! Que les autres viennent que l’après-midi. Allo ? Allo mon Père ?
Le curé a déjà raccroché le téléphone. La situation est très critique là-bas au CHU de cocody.
Marina a bu près d’un litre d’eau de javel il y a un peu plus d’une Heure. Et depuis elle n’a pas reçu de soins réels, à part ceux administrés par le médecin du SAMU. Pauvre Marina ! Cruel destin pour cette douce orange juteuse qu’est Marina. Tomber amoureuse d’un prêtre sur les milliers de fidèles que compte l’église. C’est vrai que l’amour n’a pas de frontières. C’est vrai aussi que l’amour est “aveugle”. Et voici la preuve que les aveugles souffrent. Pourquoi dire oui aux avances de ce gigolo ? Et quand on dit oui, pourquoi filer en DMC* ? Hors de la bâche ! Voici affaire de retard sur elle. Le gnata ne reconnaît pas la grossesse. Pauvre petite ! C’est compliqué. On est dimanche matin. Les gens sont fatigués. Ils se reposent. Les médecins ne sont pas beaucoup dans les urgences. Tu as bu eau de javel depuis matin.
Non !!
Prions pour Marina la petite orange juteuse.
Que veut dire la cueillir, la presser, la sucer, finir son jus sucré et la jeter maintenant ??
Mais entre nous, orange même c’est comme ça on la mange non ? Si jus est fini on fait quoi ? On jette directement ! Marina a donc été jetée et rejetée par le fileur partant, Bruno . Il file et part. L’abbé Bruno est un véritable mougoupan*. Prions donc.
La messe va commencer. L’abbé Bruno est triste. Il est inquiet. Il est perturbé. Il est en wazio*. Il a honte. Il est déjà humilié. Il est déjà briambolisé*. Il est déjà vadi*. Iznogood*. George Finidi.

Le curé et lui font une dernière petite prière de préparation et s’en vont pour la messe. Aujourd’hui c’est dimanche. C’est le Curé qui dit la messe. L’abbé Bruno ne dira rien. L’église est très calme. L’ambiance est fade comme goût d’acassa Togolais. L’atmosphère est quelque peu funéraire. Et comme par hasard tous les chants de la chorale sont tristes. Certaines femmes pleurent quand le Curé libère son homélie. À la vérité le Curé est meilleur que l’abbé Bruno quand il gbaille*. Sa voix est posée. Sa voix est tempérée. Sa voix est modérée. Sa voix est convaincante. Sa voix est intelligible. Sa voix éveille. Sa voix réveille. C’est lui le Curé. Il connaît. Il sait que l’atmosphère n’est pas bonne. Il en profite. Il libère. Il lance. Il gâte. Il envoûte. Il parle. Il connaît la Parole. Il maîtrise la Parole. Il bavarde. Il parle…mal aux fidèles. Il parle mal aux fileuses. Il parle mal aux fileurs. Il parle mal aux épouses infidèles. Il parle mal aux époux infidèles. Et il prie pour les cocus. Il prie aussi pour Nous tous pauvres pécheurs.
Il a fini. L’église est silencieuse. Le message était poignant. Le message est d’actualité. Les fidèles se regardent en chien de faïence. Peut-être que mon voisin cherche ma femme. Peut-être que ma voisine couche avec mon mari.
Hmmmmmmm !!!!!!!!!

La messe vient de finir. L’abbé Bruno n’a pas parlé durant toute la messe. Il est 10H30. Ils vont sortir de l’église.
Entre-temps, là-bas sur la route de Bingerville, Dr kouao est déjà informée du gbangban*. Son réseau d’information est très développé. On lui a déjà envoyé un texto avec tous les détails. Elle est puissante. Elle donne de l’argent à beaucoup de personnes dans la paroisse. Donc elle a beaucoup de kpakpato* pour lui donner tous les sons. Elle a peur. Elle est mélangée. Son nom est sorti là-bas. C’est pas bon pour elle. Elle est trop respectée là-bas. Dr kouao Victoire est mariée. C’est son mari qui s’appelle Kouao. Un puissant homme d’affaires qui est toujours parti. Voilà affaire de mari toujours parti là. Il est cocufié. C’est un cocu.

Mais lui aussi fait des dons à l’église. Il a donc des amis là-bas. Ça va prendre en kpakpato aussi. La pharmacienne a peur. Elle a beaucoup à perdre dans l’affaire là. Elle est briambolisée. Elle doit réfléchir pour trouver un kata* pour se défendre quand le feu va s’allumer sur elle . Mais c’est pas évident. Ses deux foyers sont en danger. Elle sort de la garconnière. Elle s’en va à la pharmacie.

Dame Melie est aussi informée. Les gens sont rapides. Ils on déjà balancé les images de l’affaire Marina sur Facebook. Dame Mélie panique. Elle a lu les différents commentaires des gens. Elle a failli tomber dans le piège de l’abbé Bruno. Normalement ils ont RDV à 16H aujourd’hui même. Elle n’ira plus. Elle bloque le numéro de Bobrun. Elle décide même de changer de paroisse. Elle a vu dedans. Mais son nom aussi est sorti là-bas. La femme du gouverneur de la Banque Centrale.

La messe est finie. Dès que les deux prêtres se retrouvent au bureau ils entendent des cris dans la cour de l’église. Les nouvelles ne semblent pas bonnes. Le curé sort du bureau en courant. L’abbé Bruno tremble de tout son corps. Il a peur grave !
-C’est pas bon ! On dit quoi là-bas ? Oh Seigneur non !! Se dit Bobrun. Il pleure seulement.
Le curé est sorti. Il s’arrête sur l’estrade. Il a peur. Il ne peut plus avancer.
Le président du conseil paroissial vient avec deux femmes pour lui annoncer la nouvelle. L’une des femmes est en pleure, l’autre a les mains sur la tête.

_Oh non Seigneur ! Se lamente le Curé.
Le président du conseil paroissial remue sa tête de loin comme pour dire que ce n’est pas bon.
Il est devant le Curé et lui annonce que Marina vient de sortir du coma. Et qu’elle a parlé.
Oufff !!!!!!! Merci Seigneur ! Dis le Curé.

La femme qui a les mains sur la tête ajoute que Marina n’a jamais été enceinte. Elle n’a eu aucun retard. Marina s’est confiée au médecin, en lui disant qu’elle a fait ça pour effrayer l’abbé Bruno. Elle était tellement jalouse des autres conquêtes de Bobrun, qu’elle a cru qu’en faisant ça le type se ressaisirait et la regarderait. Elle reconnaît qu’ils ont plusieurs fois filé en DMC mais il n’y a pas de grossesse.

Toute l’église est en branle. Chacun commente à sa guise. Le nom de l’abbé Bruno est sur toutes les lèvres.
Marina est en vie. Dieu soit loué ! Les prières ont porté. Dieu est vivant !
Le curé retourne dans le bureau pour donner la nouvelle à son petit. Le pauvre. Il est trempé de larmes. Il est à genoux depuis. Il prie seulement.
Le curé le relève et lui annonce la bonne nouvelle. Marina est en vie.
L’abbé se relève tout en sanglots et confesse tout ce qu’il a fait au curé. Et tout le mal qu’il a causé.

L’abbé Bruno :-Mon père, j’espère que Dieu me pardonnera un jour. Mais je viens d’appeler mon grand frère pour qu’il accepte d’assumer la paternité de la grossesse de Marina. Il est d’accord.
Curé :- Elle n’est pas enceinte. Elle dit qu’elle a fait ça pour attirer ton attention sur elle.
L’abbé Bruno n’en revient pas. Il n’en croit pas ses oreilles. Marina n’est pas enceinte quoi ! Ça réussit !
“Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre “( Jean 8,7). Parole de vie.

Il pousse un grand soupir et s’assoit. Il essuie ses larmes.
Curé :– Par contre elle a de graves séquelles à cause du Javel là.
On frappe à la porte du bureau. On vient leur annoncer que l’évêque et le père de Marina sont là.
Quoi ??????

FIN. À bientôt.

Envie de lire encore plus d’histoire captivante ? inscrits toi à la newsletter et reçois avant le mercredi la suite de l’histoire. Cliques sur le lien, il y a en plus un cadeau pour toi —> JE VEUX SAVOIR LA SUITE DE L’HISTOIRE

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles