Ben doit partir à Yakro demain samedi pour livrer la voiture.
Patye est là-bas.
La soirée de Nico et Ben tourne court.
Ben doit préparer le voyage de demain. Il appelle l’un de ses vendeurs et lui demande de sortir la Kompressor C 63 pour aller la faire laver chez VitNet-auto aux perles.
Il demande à Nico ce qu’il pense de l’affaire.

_Je check et je te dis. Lui répond Nico. 
_Ça marche. Merci frérot. Dit Ben. 

Nico donne 2 coups de fil pour checker le client de son ami. C’est bon. Il est solvable, il est réel. Nico rassure Ben.
Ils ont toujours fonctionné ainsi. Le Caire Nico est précieux pour Ben. Il protège Ben des clients douteux et Malo

Nico :_ Joh mais on devrait fêter ça au PAM’S ce soir hein ! J’ai envie de convoquer Fatim. Elle me boude parce-que je n’ai pas assez de temps pour elle. ( Fatim c’est la go médecin de Nico) 
Ben :_Pitié Nico ! Je suis wôrôh. Je dois me reposer pour pouvoir prendre facilement la route demain. Si je me mets gninnin c’est pas bon. Ça va être chaud le matin. Faut pas le type là va changer d’avis. La voiture a trop duré avec moi. Il faut qu’elle parte maintenant. Et puis ton affaire de Fatim là, faut sciencer hein ! La petite est trop bien. Je pense qu’il faut que tu la libères, elle va se trouver un mec qui pourrait la garder. Elle est trop bien pour jouer remplaçant. Tu peux faire banquetter les Nadège ou bien ta folle de Judith là. Mais Dr Fatima Diarra, moi ça me gêne. Tu es mon gaza, je te parle la vérité. Elle trop bien !
Nico:_Tu sais Fatim la c’est justement pour la raison que tu évoques là que je dindin avec elle. J’espère franchement qu’elle trouvera un bon type.
OK mais on fait quoi ? Toi tu rentres non ? 

Ben demande la facture de ce qu’ils ont consommé. La note vient, Nico veut contribuer, Ben refuse, il gère tout. Ils sont des vrais potes. L’argent est banal entre eux. Ils sont plus que des frères.
La soirée est finie pour Ben, il rentre chez lui. Quant au Caire Nico, il fait un tour chez Fatim la go docteur.
En chemin il appelle sa femme. Il est 20H.

Patye :_Allo papa ! Je pensais à toi. Ça va ?
Nico:_Oui bb ça va. Je suis en train de rentrer. Je suis fatigué. Mais je fais un tour au pressing pour retirer mes polos. 
Patye:_Hmmmm c’est nouveau ça ! Tu rentres tôt oh ! Qu’est-ce qui n’a pas marché coco ?
Nico:_(il rit un peu) Ah tu te moques de moi quoi ? Je suis un bon mari c’est tout. Non en fait j’étais avec Ben mais on a dû se quitter plutôt parcequ’il doit livrer une voiture à l’hôtel Président demain matin. Donc il est rentré se reposer. 
Patye :_Hôtel président Yakro ici quoi ? Ça marche pour vous oh ! D’accord j’ai compris. 
Nico:_ le client en question c’est le frère du DG de la Douane. Tu veux que Ben vous apporte quelque chose ? 
Patye :_ Non ça va ! Les parkings sont partagés. Je suis pas dans affaire de BEN. On a besoin de rien. Ça va.
Nico:_Ok bb bisous! Je te call quand je suis à la maison.

Le détour du pressing c’est pour avoir du temps pour passer voir Fatim.
Nico rentre après chez Fatim. Il n’a rien fait de grave. Juste une soirée vinifiée et enfumée.

Samedi matin 8H, Ben démarre le bolide. Mercedes-Benz Kompressor C63 AMG gris métallisé. 8H30 il est au corridor de Gesco à yopougon.
10H40 Ben aperçoit le dôme de la basilique de yakro. C’est une véritable fusée cette voiture. Et Ben est un as du volant. Il appelle le client.

Client:_Allo Benjamin tu as décollé ?
Ben :_je suis à Yakro boss 
Client :_ Ah bravo viens à l’hôtel 
Ben:_Ok boss.

Ben arrive à l’hôtel. Son client l’attend au parking à l’entrée même. Il apprécie le Bijou. Il contemple, il est fan.

Client :_ je suis d’accord. Allons parler affaire maintenant.
Ben :_Ok boss.

Ils sont assis dans le hall. Ils négocient 30mn. C’est bouclé. Le client monte prendre l’argent en chambre et revient. Il remet 15 bâtons chauds à Ben et un chèque de 10.
Le client est crédible. Ben n’a aucun doute sur le chèque. Il accepte le principe.
Il est exactement 12H05, Benjamin Soyé est good. Il est liquide. Il appelle Abidjan pour qu’on lui envoie une autre voiture. Il préfère la coupée Julieta Alfa Roméo 2017 rouge sang. Yakro va crier mahadou aujourd’hui. Benjamin Soyé est dans la ville. Il a prévu rentrer dimanche sur Babi.

Client :_ Mais tu retournes comment ? Mon chauffeur peut aller  te déposer.
Ben :_ Non boss j’ai déjà appelé pour qu’on m’envoie une voiture. C’est gentil boss. Je suis là. Je vais rentrer demain. Je réserve une chambre ici en même temps. 
Client :_c’est bien alors ! Tu es mon invité ce soir au kotou night club, la boîte de l’hôtel vers 21H30.
Ben :__pas de problème boss à ce soir !

Ben appelle Nico son ami pour lui faire le point. Il rentre demain.
Yakro est une ville que Ben maîtrise. Il n’a pas besoin d’importer. Il va se débrouiller comme un grand garçon. Il commande du steak bien saignant avec du bon vin et se fait servir en chambre. Il va savourer ses millions. Après le repas il dort un peu.
21H30 Ben descend. Il arrive dans la boîte. Le boss est là avec le DG de la Douane, le DG du trésor et le directeur de cabinet du ministre de l’économie et 2 jolies filles. Les gourous voyagent toujours avec leurs Petites.
Ben salue et s’installe. Son client le présente à la Table et fait son atalakou sur ses voitures. Ben est content. Il est avec les gourou du pays Ils sont au champagne. L’ambiance est soft. Ben passe quelques coups de fil pour avoir de la compagnie. Il se lève pour téléphoner dans le couloir de la boîte.
Qui voit-il ?
Patye la femme adorée de son ami, le musclé commissaire Trou Nicolas dit Nico le brave.
Patye dans une dangereuse mini-jupe noire, petit décolleté rouge avec les soupçons de dentelle du soutien gorge rouge bien assorti et très sexy. Entrain de bécoter son ex, un ancien footballeur du pays.
Patye vient de voir Ben. Il les a vus s’embrasser.
C’est gâté !!

À suivre…

 

Envie de lire encore plus d’histoire captivante ? inscrits toi à la newsletter et reçois la suite de l’histoire . Cliques sur le lien, il y a en plus un cadeau pour toi —> JE VEUX SAVOIR LA SUITE DE L’HISTOIRE

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles