Patye et les enfants Trou s’apprêtent à partir à Yakro.
Nous sommes vendredi. Ben appelle le Caire Nico pour lui dire qu’il a livré la voiture.

Nico:_Ouais Ben, c’est comment, tu es où ? Je tente de te joindre depuis là. 
Ben :_ je sors du port là. Mais j’ai fait livrer la Dakota chez toi. Bouba le chauffeur doit être là-bas. J’ai fait le plein. C’est ma contribution. 
Nico :_Ok ya pas drap. Donc je fonce au delta.( delta c’est la maison). Tu fais quoi après ? Tu sais que les enfants vont avec leur maman, donc le pouvoir sera dans la rue. On va chez Gigi ( c’est leur QG. Un petit coin bien chic à la 7ème tranche). 
Ben:_ je finis une course à la Douane et je t’appelle. Vas les libérer et puis on se kpa chez Gigi vers 16H.
Nico :_Ok à toute !

Il est 13H, le Caire Nico rentre à la maison pour dire au revoir à sa petite famille. Il appelle sa femme.

Nico:_Allo chérie je suis sorti du bureau, j’arrive. 
Patye :_Ok papa !(Patye appelle son mari papa) 

Il fait un détour au vallon à l’Automatic pour récupérer la pizza qu’il avait commandée pour les enfants.
Nico vient d’arriver chez lui. Au parking il remarque le pick-up que son Ami Ben a fait venir. Il est content. Il est fier de son pote.
Il arrive à la maison. Il y trouve Bouba le chauffeur.

Nico:_ Bouba ça va ? Je suis content que ce soit toi qui les accompagne. Tu conduis bien. 
Bouba :_ merci boss. Vous pouvez compter sur moi.

Nico est rassuré. Il tend la pizza aux bambins et va trouver sa femme dans la chambre
Patye est déjà prête. Très bien habillée dans une belle robe en pagne bien coupée. La robe lui arrive aux genoux. Un chignon bien lissé sur sa tête. Tout est joli. Patye ne se complique pas la vie en matière de sape. Elle fait simple mais toujours chic, classe et sobre. C’est une grande go, une grande dame quoi…
Quand Nico la voit il est mouk. Il est fan.

Nico :_ Bb ça va, vous êtes prêts ?
Patye :_Oui oh papa ! Aya ( la nounou) a fini de faire le sac des enfants. Ils ont mangé. C’est toi qu’on attendait. Tu as vu le chauffeur ?
Nico:_ Ouais je l’ai vu. Il est bon.,Bouba. Il est sérieux. 
Patye :_Hmmmm ton Ben là dêh ! C’est quelle grosse voiture ça ? Malin oh malin !!!! Ça va vous tuer vous deux là !
Nico: _ laisse affaire, affaire va te laisser bb ! C’est quand-même moi !
Nico tend une carte magnétique à son épouse pour les éventuelles courses là-bas. 
Patye :_ Non laisse, ça va. Je peux gérer. Et puis on va payer quoi là-bas même ? 

Nico est fière de sa femme. Il sourit, il la regarde maintenant avec envie et désir. Il est trop fan. Il veut filer. Il veut faire un coup avant de laisser partir sa femme. Patye a vu dedans. Elle connaît son client. Elle sourit.
Le colosse policier devient tout petit de désir devant sa douce fleure. Il lui passe les mains autour du cou. Il la parcourt. Elle réagit bien. Elle l’embrasse tendrement. Il se partagent le salivaire, ça s’allume, le corps de Patye vibre de désir. Le pantalon du gaillard vient de descendre. Demi-saison. La jolie robe fleurie de Patye se retrousse … Il font un kimboo. Un petit coup rapide. C’était bref mais c’était bon !
Ils sortent enfin de la chambre. Le musclé commissaire de police de la République porte le sac de Mme Trou sa femme. Il est content il est léger, il est good. Il vient de faire l’amour. Il porte les bagages.

Les enfants sont prêts depuis. Ils s’impatientent.
Bouba prend le sac qui est avec Nico, Aya prend celui des enfants. L’ambiance est gaie chez les Trou. Ils vont tous à la voiture.
Nico embrasse ses enfants pendant que Patye laisse les dernières consignes à Aya.
Ils se disent bye-bye. Bouba démarre et ils partent.
Le pouvoir est dans la rue. Nico est heureux, seul dans Babi là. Il va se reposer un peu et retourner au bureau.
17H. Nico est encore au bureau. Son portable sonne. C’est sa femme. Elle le rassure qu’ils sont bien arrivés. Il est content.

Nico:__Et les enfants ?
Patye:_ils sont avec maman à la terrasse, je suis dans la chambre. Le vieux est à sa ferme. La vieille dit qu’il est allé choisir lui-même les poulets pour nous oh !! Tu le connais. Et toi ça va ?
Nico:_je suis au bureau. Je dois rendre un rapport au chef de district. Donc je suis calé. 
Patye :_Pardon papa fais doucement là-bas. 
Nico :_t’inquiète chérie. OK je te rappelle j’ai un double appel.
Patye :_D’accord bisous je t’aime.
Nico:_je t’aime mon ange. A plus tard.

C’est Ben qui appelle.

_Oui tu es où ? Demande Nico. Je suis chez Gigi. Toi même tu es où ? Je commande les brochettes non ? Lui répond Ben.
Nico:_je suis au bravo(au bureau). Je suis là dans 30mn.

Nico rejoint Ben. Bouba appelle Ben pour lui dire qu’il les a déposés. Il retourne à Babi. Mission accomplie.
Les deux amis sont chez Gigi. Ils mangent en buvant. Ils boivent en mangeant. Ils fument ils s’enfument. Le pouvoir est dans la rue.
Le téléphone de BEN sonne. Il semble négocier une vente avec un client. L’affaire est intéressante. Il fait le CR à Nico. Ils se cachent rien.

Ben:_C’est le petit frère du DG de la Douane qui veut la Kompressor 63 AMG à 25 bâtons. 
Nico:_ce sont les nouveaux riches. Et il dit quoi ?
Ben:_il dit qu’il rappelle dans 15mn. On attend

Le client rappelle. Ben le met sur haut parleur. Nico est policier, il protège son ami.

Ben:_Oui boss c’est bon ?
Client :_En fait je suis en séminaire a Yakro. Je la veux même. Tu peux venir avec demain avant midi ? Comme ça après le séminaire je vais tourner un peu dans la ville. Tu peux venir ?
Ben:_Sans problème boss je peux venir. Mais vous réglez comment ?
Client :_ T’en fais pas pour ça ! L’argent est là. Je suis à l’hôtel Président. 
Ben:_ Ca marche boss à demain !

Ben et Nico se tapent dans la main. Ils sont contents. Nico a tout entendu. Il est heureux pour son pote.
Benjamin Soyé s’en va à Yakro demain samedi, pour livrer une voiture.
Patye est là-bas.

À suivre…

 

Envie de lire encore plus d’histoire captivante ? inscrits toi à la newsletter et reçois la suite de l’histoire . Cliques sur le lien, il y a en plus un cadeau pour toi —> JE VEUX SAVOIR LA SUITE DE L’HISTOIRE

A propos de Jacques KONAN

Passionné de bonne humeur et faisant partie des précurseurs du zouglou en Côte d’Ivoire, Jacques Konan écrit des histoires à couper le souffle sur des faits de société vécus par lui même ou son entourage. Drôles, choquantes, mais suscitant des prises de conscience, ses histoires ne laissent jamais indifférent! RDV tous les mercredis sur le blog pour lire les nouvelles de celui qui se définit comme l'écrivain zouglou!

Voir tous ses articles